Alexandre Martens

Alexandre Martens est le fondateur et le CEO du Centre International de Mediation.

Il met à la disposition des parties son agrément par la Commission Fédérale de Médiation et 35 années de business international en Europe, Afrique et au Moyen-Orient.

Comme patron de sociétés à fort coefficient d’emplois, il a commencé à médier en Belgique en 1991, considérant que des conflits non solutionnés étaient néfastes pour le développement des parties concernées.

Ces médiations ont eu lieu de diverses manières : entre des actionnaires de sociétés, puis entre des membres de conseils d’administration aussi bien qu’entre ces mêmes conseils et les syndicats, ou encore avec les fournisseurs et même avec les sous-traitants entre eux.

Le but a toujours été de substituer le « Oui » au « Non » et de protéger les intérêts de chaque partie par l’obtention d’accords acceptables pour tous.

Nous offrons les services de médiation civile et commerciale dans un lieu confortable, à l’écart de la routine quotidienne et pourvu de toutes les possibilités de suivi administratif.

La facturation est horaire pour les heures prestées. Elle dépend du nombre d’heures et de la complexité du dossier. Les frais de déplacement et de bureau sont facturés à leur coût sans marge.

Jean-Marc JOACHIM

Licencié en affaires publiques et internationales UCL, diplômé en politique européenne, détenteur d’un certificat universitaire HEC-Ulg en Médiation civile et commerciale, Jean-Marc est agréé par la Commission Fédérale Belge de Médiation (SPF Justice). Il est membre de l’Institut de la médiation dans l’espace francophone (IMEF).

Le parcours de Jean-Marc a pour fil conducteur la coopération internationale et européenne. Depuis une vingtaine d’années, il accompagne des projets et des programmes de développement territorial, transfrontalier, interrégional. Il a également travaillé comme expert et administrateur auprès de l’Union européenne. Son expérience le conduit à intervenir auprès d’un écosystème d’acteurs institutionnels et de la société civile avec comme ressources l’écoute, le dialogue et la collaboration. Son approche pragmatique lui a permis de participer à l’élaboration et à l’aboutissement de dossiers complexes.

En cohérence avec ses valeurs humanistes, la médiation lui permet de se mettre au service des parties pour susciter leur créativité et faciliter l’émergence des intérêts qui participeront à la co-création de leurs propres solutions.